HAS | Un accès précoce accordé au Paxlovid®

Date de l'actualité
Image
COVID19
Contenu

Après la mise à disposition de l’anticorps monoclonal XEVUDY® (cf. DGS-urgent), la HAS donne son accord pour "  l’accès précoce au traitement Paxlovid® (nirmatrelvir/ritonavir) du laboratoire Pfizer pour les adultes atteints de Covid-19 ne nécessitant pas d'oxygénothérapie et à risque élevé d'évolution vers une forme grave de la maladie."

Qu'est ce que c'est ? 

"Le Paxlovid®, nirmatrelvir/ritonavir, est le premier antiviral anti-SARS-CoV-2 à obtenir une autorisation d’accès précoce." 

"Cet antiviral est indiqué pour les adultes infectés par le SARS-CoV-2 qui ne nécessitent pas une supplémentation en oxygène et qui présentent un risque élevé d’évolution de leur infection vers une forme sévère de la maladie."

C'est un traitement qui intervient en complément de la vaccination et des gestes barrières. C'est une solution complémentaire aux personnes les plus vulnérables.

"Le Paxlovid® est le premier traitement de la Covid-19 qui sera accessible en ville et pourra être prescrit par les médecins généralistes." L'arrivée de ce traitement est prévue pour la fin du mois de janvier en médecine de ville. La HAS propose des réponses rapides pour accompagner l'arrivée de ce traitement. 

Quelle voie d'administration ? 

"Il se présente sous forme de comprimés (2 comprimés de nirmatrelvir PF-07321332 et 1 comprimé de ritonavir) à prendre par voie orale deux fois par jour pendant cinq jours. Il est recommandé de l’administrer dès que possible après le diagnostic positif à la Covid-19 et au maximum dans les cinq jours suivant l'apparition des symptômes."

Quelle est son efficacité ? 

"Une réduction du risque de progression vers une forme sévère de la Covid-19 (hospitalisation ou décès) d’environ 85,2 % (étude EPIC-HR) après son administration. De plus, le mécanisme d’action du Paxlovid® laisse espérer une efficacité maintenue sur les différents variants, y compris Omicron. Des données préliminaires in vitro suggèrent en effet que les variants préoccupants qui circulent actuellement sont sensibles au traitement. "

Pour qui ? 

  • "Quel que soit leur l’âge et leur statut vaccinal, les patients adultes sévèrement immunodéprimés ou présentant une pathologie à très haut risque de forme grave (en particulier cancers en cours de traitement, polypathologies, trisomie 21 ou certaines maladies rares ;
  • les patients au-delà de 65 ans présentant des facteurs de risques de développer des formes graves (diabète, obésité, insuffisance rénale chronique, insuffisance cardiaque, hypertension artérielle, insuffisance respiratoire...), en particulier lorsque ces personnes ne sont pas ou pas complètement vaccinées."

Contre-indications : 

  • pendant la grossesse ;
  • chez les personnes avec une insuffisance hépatique sévère ou une insuffisance rénale sévère ;
  • adaptation de la posologie chez les patients présentant une insuffisance rénale modérée.

Il y a également un risque important d’interactions médicamenteuses lors de la prise de Paxlovid® pour les patients qui prennent un autre traitement.

Lire l'article de la HAS

Pour plus d'informations sur les actualités Covid19, nous vous invitions à consulter notre dossier dédié : 

Cliquez-ici

Autres actualités

  • Forms

Les belles histoires | Microstructures addictions : retour sur deux expérimentations terrain

Et si on abordait les problèmes d’addiction au plus près des patients

  • Nationale

Les démarches pour salarier un professionnel de santé en MSP

Vous êtes nombreux à vous questionner sur la mise en place du salariat dans les MSP. Pour vous ai

  • Nationale

Découvrez le nouveau zonage médecins en Occitanie !

L'ARS a publié le 4 mai dernier, le nouveau zonage médecins en Occitanie, actualisé de concert av

Info COVID-19

Actus, infos, annonces officielles…

Toute l'information pour les équipes