BPCO | Résultats et évaluation des indicateurs de qualité

Date de l'actualité
Image
BPCO
Contenu

La HAS a publié le 4 avril dernier, les résultats de l'évaluation des 7 indicateurs de qualité du parcours BPCO aux niveaux national et régional. Ils ont été mesurés à partir de deux bases de données du SNDS (Système national des données de santé) :  les données de soins de ville, et celles des séjours hospitaliers et des consultations en établissements de santé. 

Ces résultats sont peu satisfaisants et suggèrent la mise en place d'actions. Ils sont destinés aux professionnels de santé, aux tutelles et aux représentants de patients "pour déployer sur le terrain des plans d’actions en adéquation avec le contexte local. "

Une expérimentation débutera en avril dans les Hauts de France : "à partir de la mise à disposition par la HAS des programmes de calcul des indicateurs qualité, l’Assurance Maladie, en partenariat avec l’ARS et les acteurs locaux, développera un outil de diagnostic territorial portant sur le parcours BPCO. Cet outil permettra d’accompagner les acteurs de soins, en particulier des structures d’exercice coordonné (communautés professionnelles territoriales de santé et maisons de santé pluriprofessionnelles), pour améliorer la prise en charge des patients du territoire en identifiant des points de rupture dans le parcours de soin et en favorisant le déploiement d’actions d’optimisation."

Lire le communiqué de presse

Qu'est ce-que la BPCO ? 

"La BPCO, bronchopneumopathie chronique obstructive, est une maladie chronique qui touche 3 millions de personnes et se développe après une exposition prolongée au tabac ou à des produits toxiques ou irritants. Elle nécessite une prise en charge tout au long de la vie.[...] La coordination entre professionnels de santé ainsi qu'un suivi adapté sont de nature à améliorer sensiblement la prise en charge et la qualité de vie des patients"

La HAS a choisi cette pathologie pour développer des indicateurs de qualité du parcours de soin. En 2020, elle a publié un guide du parcours de soins et effectué un travail d’identification des indicateurs "pour mesurer la qualité des soins proposés aux personnes à risque ou atteintes de BPCO".

Retour sur les résultats 

1. "Le dépistage de la BPCO par la réalisation d’une spirométrie ou d’explorations fonctionnelles respiratoires (EFR) ": "seuls 21,3 % des personnes identifiées à risque de BPCO bénéficient d’un tel dépistage."

2. "La vaccination contre la grippe des patients atteints de BPCO permet de prévenir les exacerbations" : "52,7 % des patients atteints de BPCO sont vaccinés contre la grippe et ce taux tombe à 33 % chez les moins de 65 ans."

3. "La réalisation d’explorations fonctionnelles respiratoires (EFR) ou d’une spirométrie annuelle chez les patients atteints de BPCO est primordiale pour surveiller la fonction respiratoire et ajuster ou renforcer les traitements si nécessaire. Elle n’est réalisée que pour 34,2 % des patients."

4. "Le suivi médical des patients dans les 7 jours après une hospitalisation pour exacerbation de BPCO permet d’assurer la continuité des soins à la sortie ; il est mis en place chez seulement 41,9% d’entre eux. Il est à noter que les disparités au niveau régional qui existent pour tous les indicateurs sont particulièrement marquées pour celui-ci : de 29,3 % en région Pays de la Loire à 60,8 % dans les Hauts-de-France."

5. "Le suivi par le pneumologue dans les 60 jours après une hospitalisation pour exacerbation de BPCO permet de ré-évaluer les besoins du patient et d’ajuster le traitement à moyen terme ; il n’est réalisé que pour 30,9 % des patients suivis sur cette période."

6. "La délivrance remboursée d’un traitement de bronchodilatateur de longue durée d’action dans les 90 jours après une hospitalisation pour exacerbation de BPCO vise à améliorer la fonction respiratoire des patients et de ce fait leur qualité de vie. Ce traitement de référence est poursuivi ou initié par 74 % des patients, et seulement 58% des plus de 85 ans."

7. Les soins de rééducation dans les 90 jours après une hospitalisation pour exacerbation de BPCO sont recommandés pour améliorer la qualité de vie et diminuer la mortalité et le risque de ré-hospitalisation. Cette prise en charge reste faiblement mise en place : 31,1 % chez l’ensemble des patients, bien qu’elle augmente sensiblement avec l’âge, 42 % chez les plus de 85 ans.

Ces résultats montrent que des améliorations sont nécessaires tout au long du parcours de soins des personnes atteintes de BPCO : "un seul des indicateurs sur les 7 obtient un résultat national supérieur à 70 % "

Les outils proposés par la HAS 

Pour aider les acteurs de terrain à analyser les résultats et à définir des plans d’action à l'échelle locale, la HAS a mis à disposition: 

  • une fiche de description des indicateurs mesurés :Cliquez-ici
     
  • une fiche sur programmes de calcul permettant de produire les résultats au niveau national et régional : Cliquez-ici

Autres actualités

  • Nationale

PFLSS 2023 | Renforcement des équipes de régulation et des actions de prévention

Le Projet de loi de financement de la sécurité sociale (PFLSS) pour 2023 a été dévoilé et soumis

  • Les belles histoires

Des sages-femmes dans les équipes pluripros

Elles militent pour une intégration plus systématique des sages-femmes dans les équipes pluriprof

  • Nationale

Activité physique et sportive : les outils proposés par la HAS

Le 6 septembre, la Haute Autorité de Santé (HAS) a publié plusieurs outils relatifs à l'activité

Info COVID-19

Actus, infos, annonces officielles…

Toute l'information pour les équipes