Campagne vaccinale : décret officiel du 26 mars 2021

Date de l'actualité
Image
Vaccin
Contenu

 

A la suite du communiqué du 26 mars de la HAS, un décret est paru le 27 mars dans le Journal Officiel ouvrant la prescription et l’administration des vaccins contre la COVID19 à davantage de professionnels de santé. 

Les infirmiers autorisés à prescrire les vaccins 


Tout d’abord, on retrouve des changements importants pour les infirmiers. Ils avaient déjà l’autorisation de faire les injections (sous surveillance d’un médecin pour Pfizer/Moderna), mais n’étaient pas autorisés à faire les prescriptions des vaccins. Le décret leur donne ainsi l’autorisation de les prescrire permettant d’accélérer le rythme de la campagne vaccinale. 

« Prescrire les vaccins dont la liste figure aux I et II de l'annexe 6 à toute personne, à l'exception des femmes enceintes, des personnes présentant un trouble de l'hémostase et des personnes ayant des antécédents de réaction anaphylactique à un des composants de ces vaccins ou ayant présenté une réaction anaphylactique lors de la première injection »

Les chirurgiens-dentistes autorisés à prescrire et à administrer les vaccins 

A condition qu’ils aient suivi une formation remplissant les objectifs pédagogiques fixés pour la formation à la vaccination, les chirurgiens-dentistes peuvent prescrire et administrer les vaccins dont la liste figure aux I et II de l’annexe 6. 


« Prescrire les vaccins dont la liste figure aux I et II de l'annexe 6 à toute personne, à l'exception des femmes enceintes, des personnes présentant un trouble de l'hémostase et des personnes ayant des antécédents de réaction anaphylactique à un des composants de ces vaccins ou ayant présenté une réaction anaphylactique lors de la première injection »
 

Davantage de professionnels de santé concernés 


Le décret nous informe également que « La vaccination peut être assurée dans des centres et par des équipes mobiles désignés à cet effet par le représentant de l'Etat dans le département, après avis du directeur général de l'agence régionale de santé. ».

Ce sont dans ces centres que de nouvelles catégories de professionnels de santé sont désormais autorisés à vacciner :

« Les professionnels de santé suivants, sous la responsabilité d’un médecin pouvant intervenir à tout moment et à condition qu’ils aient suivi une formation spécifique à la réalisation de cet acte, dispensée et attestée par un professionnel de santé formé à l’administration des vaccins »

-    Les techniciens de laboratoire
-    Les manipulateurs d’électroradiologie médicale

« Les professionnels suivants, sous la responsabilité d’un médecin pouvant intervenir à tout moment et à condition qu’ils aient suivi une formation spécifique à la réalisation de cet acte, dispensée et attestée par un professionnel de santé formé à l’administration des vaccins »   

  1. Les personnes exerçant la profession de vétérinaire
  2. Les sapeurs-pompiers professionnels et volontaires titulaires de la formation d’équipier dans le domaine d’activité du secours d’urgence aux personnes
  3. Les sapeurs-sauveteurs des formations militaires de la sécurité civile de la DGSCGC titulaire de la formation élémentaire de la filière “force protection secours”
  4. Les étudiants en santé : 
  • Les étudiants de troisième cycle en médecine et en pharmacie
  • Les étudiants de deuxième cycle des formations en médecine, en pharmacie et en maïeutique (ayant suivi les enseignements théoriques et pratiques relatifs à la vaccination dans le cadre de leur cursus, en présence d’un médecin ou d’un infirmier)
  • Les étudiants en soins infirmiers ayant validé leur première année de formation (ayant suivi les enseignements théoriques et pratiques relatifs à la vaccination dans le cadre de leur cursus, en présence d’un médecin ou d’un infirmier)
  • Les étudiants de deuxième et troisième cycles en odontologie, en présence d’un médecin ou d’un infirmier et à condition qu’ils aient suivi une formation spécifique à la réalisation de cet acte
  • Les étudiants de premier cycle de la formation en médecine à partir de la deuxième année ayant effectué leur stage infirmier, en présence d’un médecin ou d’un infirmier et à condition qu’ils aient suivi une formation spécifique à la réalisation de cet acte
     

Retrouvez dans l'annexe 7 du décret, la liste de tous les professionnels de santé concernés. 

Exceptions 


Toutefois, les infirmiers et chirurgiens-dentistes ne peuvent prescrire les vaccins aux catégories suivantes « des femmes enceintes, des personnes présentant un trouble de l'hémostase et des personnes ayant des antécédents de réaction anaphylactique à un des composants de ces vaccins ou ayant présenté une réaction anaphylactique lors de la première injection ; ». 

Ils ne peuvent également pas injecter le vaccin à "des personnes ayant des antécédents de réaction anaphylactique à un des composants de ces vaccins ou ayant présenté une réaction anaphylactique lors de la première injection.", de même pour les professionnels de santé mentionnés dans l'annexe 7. 

Vous pouvez consultez le décret en cliquant-ici

Autres actualités

  • COVID

COVID-19 | Que sait-on du nouveau variant Omicron ?

Détecté le 23 novembre, un nouveau variant inquiétant appelé  "Omicron" est appa

  • Nationale

PLFSS 2022 | Adopté par l'Assemblée Nationale

Rejetée dans un premier temps par le Sénat pour cause de nombreux désaccords, la nouvelle

  • Nationale

Aborder la sexualité et la santé sexuelle avec les personnes migrantes

La Société Française de Lutte contre le Sida (SFLS) a créé un document pour aider les professionn

Info COVID-19

Actus, infos, annonces officielles…

Toute l'information pour les équipes