Reprise de la vaccination avec AstraZeneca

Date de l'actualité
Image
COVID19
Contenu

 

Les bénéfices du vaccin surpassent les risques 

Le jeudi 18 mars 2021 s'est tenu le comité du PRAC, le comité de pharmacovigilance de l'AEM (Agence Européenne du Médicament) qui a partagé ses premières conclusions sur l'enquête du vaccin AstraZeneca. 

Pour rappel, depuis lundi 15 mars, le vaccin AstraZeneca a été suspendu en France ainsi que dans d'autres pays de l'UE par mesure de précaution. Cette décision fait suite à des cas de troubles de la coagulation, après des vaccinations avec le lot ABV5300 d’AstraZeneca, en Norvège et au Danemark.

Le comité a conclut que : 

- Les bénéfices de la vaccination avec AstraZeneca contre la COVID-19 (maladie qui entraîne par elle même des coagulations) l'emportent face aux risques des effets secondaires ;

- Le vaccin n'est pas associé à une augmentation des risques de caillots sanguins sur les personnes vaccinées ;

- Il n'y a pas de preuves concernant un défaut lié à un lot ou sur les sites de fabrication;

- Toutefois, le vaccin peut être associé dans de rares cas à des caillots sanguins associés à une thrombocytopénie, c'est à dire un taux bas des plaquettes sanguines (avec ou sans saignements), y compris des cas rares de thrombose veineuse cérébrale. 

Au total, pendant l'étude et la phase de vaccination, il y a eu 469 cas reportés de manifestations thromboemboliques sur environ 20 millions de personnes vaccinées. Ce nombre reste inférieur à celui attendu par rapport aux cas rapportés dans la population générale. C'est pour cela que le PRAC confirme qu'il y a pas d'augmentation de risque de caillots sanguins liés au virus.

L'AEM lancera de nouvelles études pour confirmer les premiers constats. 

Reprise de la vaccination en France le vendredi 19 mars 

Ainsi, d'après le comité il s'agit d'un vaccin sur et efficace. Suite à cette annonce, la vaccination avec AstraZeneca reprend en France dès le vendredi 19 mars dans l'après-midi et concernera les personnes âgées de 55 ans ou plus.  

Recommandations de la HAS : 

- " la HAS recommande à ce stade de n’utiliser le vaccin AstraZeneca que pour les personnes âgées de 55 ans et plus, qui constituent la très grande majorité des personnes prioritaires actuelles. Dans l’attente de données complémentaires la HAS recommande donc d’utiliser les vaccins à ARNm chez les personnes éligibles à la vaccination âgées de moins de 55 ans." 

- "Concernant les personnes de moins de 55 ans ayant déjà reçu une première dose du vaccin AstraZeneca, la HAS se positionnera très prochainement sur les modalités d’administration de la seconde dose."

 

Source :

- Agence Européenne du Médicament (article en anglais) 

- HAS 

 

 

Autres actualités

  • Nationale

Aborder la sexualité et la santé sexuelle avec les personnes migrantes

La Société Française de Lutte contre le Sida (SFLS) a créé un document pour aider les professionn

  • COVID

Covid-19 | Rappel pour tous les adultes dès 5 mois après la primo-vaccination

Le gouvernement a annoncé ce jeudi 25 novembre la possibilité de faire une troisième dose de vacc

  • Nationale

AVEC Santé et France Asso Santé: un manifeste pour refonder les soins primaires

France Assos Santé et AVECSanté s’associent pour dessiner un modèle de soins primaires no

Info COVID-19

Actus, infos, annonces officielles…

Toute l'information pour les équipes