Prise en charge du surpoids et de l'obésité chez l'enfant et l'adolescent

Date de l'actualité
Image
docteur enfant
Contenu

La prise en charge et la prévention du surpoids et l’obésité de l’enfant et de l'adolescent est une mission de santé publique investie par de nombreuses équipes dans l'exercice coordonné pluriprofessionnel en santé. La HAS a récemment publié son "Guide du parcours de soins : surpoids et obésité chez l’enfant et l’adolescent(e)" qui a pour but d'"optimiser le parcours de soins de l’enfant et de l’adolescent en situation de surpoids ou d’obésité et accompagner les professionnels de santé dans sa mise en œuvre."

Télécharger le guide de la HAS 

Télécharger la synthèse 

Télécharger la fiche parcours

Une évaluation multidimensionnelle 

La HAS préconise la mise en œuvre d'une évaluation multidimensionnelle réalisée dans un premier temps par un médecin et "qui appréhende la situation au-delà de l’indice de masse corporelle (IMC),permettant de proposer des réponses personnalisées." A la suite de cette consultation, le médecin pourra selon la situation réorienter l'enfant ou l'adolescent vers des spécialistes. 

Le guide propose également : "une démarche spécifique pour les situations de surpoids ou d’obésité sans complications et lorsqu’au contraire l’obésité devient sévère et qu’il y a un cumul de facteurs associés."

De nombreux professionnels concernés 

Il est à noter que de nombreux professionnels de santé sont mobilisés dans ces parcours de soins. La HAS propose neuf fiches pour rappeler le rôle des professionnels de proximité suivants :  "infirmier dans le cadre d’un exercice coordonné, psychologue, pédopsychiatre, diététicien, enseignant en activité physique adaptée, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, travailleur social, service de la santé scolaire."

Lire les fiches

Une prise en charge personnalisée 

La HAS rappelle l'importance d'apporter à l'enfant ou l'adolescent un suivi personnalisé. 

" Cet enjeu est d’autant plus important que si la probabilité qu’un enfant obèse le reste à l’âge adulte varie de 20 à 50 % avant la puberté, elle atteint 50 à 70 % après la puberté. Préparée longtemps en amont de la première consultation en soins adultes, cette transition doit aider l’adolescent à prendre soin de lui et de sa santé de manière la plus autonome possible. Les professionnels de santé doivent faire évoluer progressivement leur approche relationnelle avec le jeune et expliquer l’importance de cette préparation aux parents."

Source : HAS

 

Autres actualités

  • Forms

Les belles histoires | Microstructures addictions : retour sur deux expérimentations terrain

Et si on abordait les problèmes d’addiction au plus près des patients

  • Nationale

Les démarches pour salarier un professionnel de santé en MSP

Vous êtes nombreux à vous questionner sur la mise en place du salariat dans les MSP. Pour vous ai

  • Nationale

Découvrez le nouveau zonage médecins en Occitanie !

L'ARS a publié le 4 mai dernier, le nouveau zonage médecins en Occitanie, actualisé de concert av

Info COVID-19

Actus, infos, annonces officielles…

Toute l'information pour les équipes