Mise en place du dispositif MonPsy

Date de l'actualité
Image
MonPsy
Contenu

Le remboursement des consultations de psychologues par l'Assurance Maladie en 2022 avait été annoncé par le président lors des assises de la santé mentale et de la psychiatrie en septembre 2021. Le dispositif MonPsy commencera en avril 2022. Les patients de ce dispositif sont choisis sur orientation d’un médecin et auront jusqu’à 8 séances de remboursées chez un psychologue partenaire. Retrouvez nos articles à ce sujet ici et

Retrouvez la vidéo de présentation du dispositif :  Cliquez-ici

Le 11 mars dernier, le dernier arrêté concernant le dispositif MonPsy a été publié au JO, voici ce qui a été retenu. 

Le financement 

Le financement retenu est le même que celui annoncé au tout début. "Le tarif de l’entretien d’évaluation est de 40 euros, facturable avec le code EEP. Le tarif d’une séance d’accompagnement psychologique est de 30 euros, facturable avec le code APS pour les séances réalisées en présentiel et avec le code PSS pour les séances réalisées à distance par vidéotransmission." Une précision a toutefois été apportée : " Un psychologue ne peut effectuer annuellement plus de 20 % de son activité conventionnée à distance."

Les critères d'inclusion...

  • Pour les 18 ans et plus, souffrant d'une des situations suivantes  : troubles anxieux d’intensité légère à modérée, troubles dépressifs d’intensité légère à modérée, mésusage de tabac, d’alcool ou de cannabis hors situation de dépendance et troubles du comportement alimentaire sans critères de gravité.
  • Pour les personnes âgées de 3 à 17 ans, "dès lors qu’ils présentent une situation de mal-être ou de souffrance psychique pouvant susciter l’inquiétude de l’entourage." 

Tout en prenant en compte les critères de non-inclusion 

Dès lors que les personnes correspondantes aux critères d'inclusion mentionnées ci-dessus nécessite " un avis spécialisé par un psychiatre" ne sont pas éligibles à ce dispositif. 

En cas de nouvel adressage

Il est mentionné que " Tout nouvel adressage par le médecin est conditionné à l’évaluation des troubles du patient et nécessite, pour réévaluer et adapter la prise en charge du patient, une concertation entre le médecin, le psychologue et, le cas échéant, un psychiatre. Le psychiatre est associé à cette concertation en cas de non-amélioration de l’état initial après la réalisation des huit séances prises en charge, d’aggravation de l’état initial ou de doute sur le diagnostic. Le patient est informé du nombre de séances prises en charge par l’assurance maladie en application de l’article R. 162-67 du code de la sécurité sociale"

Autres actualités

  • Forms

Les belles histoires | Microstructures addictions : retour sur deux expérimentations terrain

Et si on abordait les problèmes d’addiction au plus près des patients

  • Nationale

Les démarches pour salarier un professionnel de santé en MSP

Vous êtes nombreux à vous questionner sur la mise en place du salariat dans les MSP. Pour vous ai

  • Nationale

Découvrez le nouveau zonage médecins en Occitanie !

L'ARS a publié le 4 mai dernier, le nouveau zonage médecins en Occitanie, actualisé de concert av

Info COVID-19

Actus, infos, annonces officielles…

Toute l'information pour les équipes