De l’annonce à l’après, elles parlent le cancer

Date de l'actualité
Image
Suivre l’après-cancer
Contenu

Comment gérer la peur, la douleur, l’acceptation… tant d’émotions que l’on ressent et de questions que l’on se pose lorsque que l’on nous annonce que l’on est atteint d’un cancer. À l’occasion d’Octobre Rose, zoom sur le groupe de parole “Parler le cancer” de la MSP de Rieux-Volvestre (31). Son objectif : ouvrir la parole et accompagner, dans la période de l’après cancer. 

Suivre l’après-cancer

Depuis 2019, des patientes qui sont, ou ont été, atteintes d’un cancer sont accueillies une fois tous les deux mois à la MSP de Rieux-Volvestre pour un temps d’échange sur diverses thématiques liées à la maladie. “Parler le cancer”, c’est une initiative d’Éliane Soucasse-Piquemale, sophrologue et patiente experte, qui a été rejointe un an plus tard par Marie Lamarque, psychologue, afin d’intégrer une approche pluriprofessionnelle à ce groupe de parole. De temps à autres, elles sont rejointes par des kinésithérapeutes ou médecins généralistes qui appréhendent ainsi toute la nécessité de ces groupes. 
“Quand on apprend qu’on a un cancer, qu’on fait de la chimio, de la radiothérapie, on est très bien entourées par les équipes soignantes mais dès que l’on considère que c’est bon [on est en rémission], on est renvoyées à la maison et on se retrouve seules.” Palier à cette absence de suivi post cancer, un point très important que souligne Marie Lamarque. 

Parole libre et entraide au cœur de ces groupes

D’abord dédiés au cancer du sein, les groupes de parole sont aujourd’hui ouverts à tout type de cancer. Cinq à dix patientes se réunissent pour parler librement sur le cancer. Cependant, des thématiques récurrentes ont été observées par Éliane et Marie qui ont décidé de les approfondir en dédiant chaque groupe de parole à une thématique précise. 
L’annonce, la douleur physique, les émotions, le rapport au corps et à l’entourage à la maladie… la liste est longue mais chaque point est important pour ces patientes qui se sentent souvent incomprises par le monde extérieur. Entre elles, elles se comprennent, se rassurent, s’entraident et partagent leurs expériences. Elles s’écoutent avec bienveillance. 

Continuer sur cette lancée

La suite ? Au vu des retours positifs des patientes, Éliane et Marie souhaiteraient faire évoluer le projet en proposant une formule double. Des groupes libres et des groupes à thématiques pour que chaque participante se sente à l’aise de parler de ce qu’elle souhaite. 

En savoir plus sur ce groupe de parole et son programme


 

Autres actualités

  • Forms

Le numérique en santé de quoi parle-t-on réellement ?

Le numérique en santé de quoi parle-t-on réellement ?

  • Paroles de pluripro

C'est quoi pour vous le pluripro ? - Episode 2

Quand nos adhérents répondent à cette question, cela donne Paroles de pluripro, une mini-série de

  • Forms

Protocoles de coopération et protocoles locaux : les outils pour s’en saisir

Le protocole de coopération, entre professionnels de santé, permet la mise en place entre des méd

Info COVID-19

Actus, infos, annonces officielles…

Toute l'information pour les équipes