COVID-19 | Que sait-on du nouveau variant Omicron ?

Date de l'actualité
Image
COVID
Contenu

Détecté le 23 novembre, un nouveau variant inquiétant appelé  "Omicron" est apparu en Afrique du Sud où la situation sanitaire s'est dégradée. Les vols en provenance des pays concernés par ce virus (Afrique Australe) ont été suspendus depuis le 26 novembre pour limiter sa propagation. Le 28 novembre, 8 cas possibles du variant Omicron ont été repérés en France. 

Un variant qui présente de nombreuses mutations

Dans le DGS-Urgent du 27 novembre, il est stipulé que "Ce variant dispose d’un nombre très élevé de mutations, de délétions et d’insertions dans la protéine Spike (S), ce qui invite à la plus grande vigilance dans l’attente d’une caractérisation de la pathogénicité, d’un potentiel échappement immunitaire et d’une transmissibilité accrue de ce variant. Il présente également des mutations dans la protéine N."

Dedans, le gouvernement indique également les nouvelles consignes à suivre pour le dépistage qui sont les mêmes pour les personnes vaccinées et non-vaccinées, afin de suivre la circulation de ce variant sur le territoire national. Ce variant peut être suspecté quand les trois mutations présentes dans la stratégie de criblage actuel ne sont pas retrouvées. A la suite duquel, un séquençage complet du génome viral est nécessaire pour identifier le variant.

Par ailleurs, Le renforcement des frontières pour les personnes en provenance de la Mayotte et de la Réunion est en place depuis le 28 novembre. 

Lire le DGS-Urgent

L'importance du variant Delta 

"Aujourd'hui la question qui se pose pour nous c'est d'abord de freiner cette cinquième vague liée au variant Delta, parce que c'est elle qui menace dans l'immédiat les services hospitaliers"

Lors de son passage sur France Inter et lors de la conférence de presse du conseil scientifique, Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l'Institut Pasteur, insiste sur le fait que le variant Delta doit rester notre plus grande préoccupation pour le moment. 

Extrait de l'interview

Retour sur la conférence de presse du conseil scientifique 

Quelle stratégie adopter ?

Lors d'une conférence de presse, le lundi 29 novembre dernier, le conseil scientifique rapporte qu'il faut donner la même réponse au variant Omicron que celle qu'on apporte au variant Delta. Le conseil rappelle la nécessité de renforcer les gestes barrières, de continuer la campagne vaccinale et en priorité chez les personnes les plus à risques pour limiter le propagation du variant Delta et Omicron.

Pour le moment, les connaissances ne sont pas suffisantes pour connaître la résistance au vaccin qui pourrait potentiellement être affectée par les différentes mutations ou sur la transmissibilité et la virulence de ce variant. Le conseil scientifique se veut rassurant sur la vaccination et préconise la troisième dose pour tous afin de faire face à cette épidémie. 

Source

Pour aller plus loin :

- Santé publique France : point sur le variant Omicron 

 

Autres actualités

  • Forms

Le numérique en santé de quoi parle-t-on réellement ?

Le numérique en santé de quoi parle-t-on réellement ?

  • Paroles de pluripro

C'est quoi pour vous le pluripro ? - Episode 2

Quand nos adhérents répondent à cette question, cela donne Paroles de pluripro, une mini-série de

  • Forms

Protocoles de coopération et protocoles locaux : les outils pour s’en saisir

Le protocole de coopération, entre professionnels de santé, permet la mise en place entre des méd

Info COVID-19

Actus, infos, annonces officielles…

Toute l'information pour les équipes