Conseil National de la Refondation : lancement du volet santé

Date de l'actualité
Image
CNR
Contenu

Le lundi 3 octobre à dernier, le lancement du volet santé du CNR (Conseil National de la Refondation) a eu lieu dans la ville du Mans avec François Braun, Ministre de la santé et de la prévention.

C'est quoi le Conseil National de Refondation ? 

Le Conseil National de la Refondation propose  aux citoyens d'échanger de manière constructive pour  apporter des solutions sur  différents  défis : plein emploi et industrialisation, école, santé, "bien vieillir" et transition écologique.

Plus d'infos sur le site https://conseil-refondation.fr/

L'exercice pluriprofessionnel et amélioration de l'accès aux soins 

Lors de cette réunion, François Braun et Agnès Firmin-Le Bodo, ministre déléguée chargée de l'Organisation territoriale et des Professions de santé ont rappelé les leviers que constituent les exercices coordonnées pluriprofessionnels dans l'amélioration de l'accès aux soins, en soulignant une augmentation des MSP et des CPTS sur le territoire. 

M. Braun dans son discours de conclusion précise : 

"Nous devons mobiliser tous les leviers existants pour trouver du temps médical et augmenter l’attractivité des territoires. Certaines solutions doivent être résolument accélérées : je pense notamment aux assistants médicaux, dont je souhaite porter le nombre à 10 000 à horizon 2025. On le sait maintenant, un assistant médical, c’est du temps médical gagné et donc environ 10% de patients en plus : autant de besoins auxquels on répond. 

Je pense au développement des exercices coordonnés en maisons de santé, en communautés professionnelles territoriales de santé (par exemple), exercices coordonnés qui, on le sait, permettent d’attirer et de fixer les professionnels y compris dans les territoires les plus fragiles. Je souhaite que tout le territoire soit couvert par des CPTS d’ici fin 2023, car c’est l’organisation par laquelle nous gagnerons le pari de la responsabilité collective. Et je souhaite que toutes les CPTS associent les établissements publics et privés de leur territoire, sans concurrence stérile entre ville et hôpital. Parce que ville et hôpital soignent les mêmes patients, et qu’il est essentiel qu’elles en parlent, qu’elles travaillent ensemble."

Lire le discours de conclusion de M. Braun

L'intelligence des territoires 

Dans ce discours, M. Braun rappelle l'importance des territoires pour trouver des solutions : "vous l’avez compris avec la méthode dont nous avons abordé la question des urgences, des soins non programmés et de la régulation médicale cet été, je crois fermement à l’intelligence des territoires. C’est localement, en mettant tous les acteurs autour de la table, que nous trouvons le plus facilement des réponses, que nous parvenons à créer des synergies entre la ville et l’hôpital, entre le privé et le public, entre les différents métiers, que nous dépassons les concurrences stériles, les postures qui nous retardent et qui nous éloignent de l’intérêt des citoyens. Ma priorité des mois qui viennent est d’accélérer la mise en oeuvre des solutions qui sont à portée de main, et de faire prospérer toutes les expériences réussies, comme celles évoquées ici en Sarthe."

Les actions à venir sur le volet santé 

Sur les prochaines semaines à venir, des temps de travail prendront place avec des citoyens, professionnels, élus et administrations sur l'ensemble du territoire pour tenter de répondre aux quatre défis relevés pour améliorer le système de santé :

  • "Donner accès à un médecin traitant ou une équipe traitante à tous, en particulier aux plus fragiles, par exemple en :
    • mobilisant les CPTS (communauté professionnelle territoriale de santé) ;
    • activant les leviers existants pour trouver du temps médical (recrutements d’assistants médicaux, développement de l’exercice coordonné ;
    • faisant jouer la solidarité entre les territoires ;
    • augmentant le recours à la téléconsultation.
  • Avoir une réponse d’urgence partout accessible et de qualité, grâce notamment à :
    • la généralisation du service d’accès aux soins dès 2023 ;
    • la construction d’un principe de responsabilité territoriale le jour, la nuit et le week-end.
  • Mobiliser les leviers locaux d’attractivité pour les métiers de la santé, par :
    • l’ouverture de la négociation conventionnelle avec les représentants libéraux ;
    • la rénovation des formations initiales de soignants ;
    • l’augmentation des ressources humaines et le renforcement des compétences.
  • Faire entrer la prévention dans le quotidien de tous les Français, en :
    • organisant des temps de prévention à tous les âges et dans tous les lieux de vie ;
    • créant une alliance entre l’ensemble des acteurs (de santé, de la prévention, associatifs et collectivités territoriales), avec une stratégie commune, des grandes priorités et des moyens pour les 5 prochaines années ;
    • mobilisant l’Assurance maladie sur les questions de prévention et sur tous les territoires."

Plus d'infos : 

Cliquez-ici

Autres actualités

  • Forms

Le numérique en santé de quoi parle-t-on réellement ?

Le numérique en santé de quoi parle-t-on réellement ?

  • Paroles de pluripro

C'est quoi pour vous le pluripro ? - Episode 2

Quand nos adhérents répondent à cette question, cela donne Paroles de pluripro, une mini-série de

  • Forms

Protocoles de coopération et protocoles locaux : les outils pour s’en saisir

Le protocole de coopération, entre professionnels de santé, permet la mise en place entre des méd

Info COVID-19

Actus, infos, annonces officielles…

Toute l'information pour les équipes