ACTU DU 15 JUILLET 2020

Date de l'actualité
Image
Contenu

La SFSD propose donc 10 préconisations dans son communiqué de presse du 3 juillet 2020 pour répondre à la problématique et au défi suivant : comment accompagner au mieux les pratiques de télésanté pour un parcours de santé et de soins de qualité pour le patient, l’usager et les professionnels de santé ?

La SFSD précise que ses : " 10 préconisations servira à maintenir cet essor, mais également à favoriser un accompagnement des professionnels, pour que la pratique de la TLC (et bientôt du télésoin) se pérennise dans le cadre de l’exercice de bonnes pratiques cliniques".

  1. Faire de la communication pédagogique, grand public, sur la télémédecine et créer un guichet national de conseillers aux citoyens : « Allo ma télésanté » ;
  2. Renforcer l’information au patient par le médecin, sur le parcours coordonné avec téléconsultation, pour une décision partagée et éclairée avec celui-ci et simplifier le consentement ;
  3. Rembourser les TLC même si le patient n’est pas connu du médecin téléconsultant ou s’il ne l’a pas vu en consultation présentielle dans les 12 derniers mois si les conditions de qualité et de sécurité des soins et du parcours de soin sont remplies ;
  4. Autoriser le remboursement hors territorialité (de l’avenant 6) pour les territoires sous-denses et organiser l’orientation vers un médecin téléconsultant ;
  5. Former les professionnels par une formation « développement professionnel continu (DPC) » validante pour lever le stress ou l’appréhension en amont de la première téléconsultation ;
  6. Créer un guichet de conseillers pour les soignants, « Aide télésanté » (par exemple via les plateformes d’appui aux professionnels de santé), et supprimer les blocages possibles des commissions avant que les professionnels puissent proposer la TLC ;
  7. Concevoir un cahier des charges pour les plateformes de téléconsultation et permettre leur remboursement dans le respect des parcours de soins ;
  8. Proposer un modèle économique pour que les professionnels de santé s’équipent en outils de TLC et dispositifs médicaux (DM) connectés ;
  9. Créer des outils pédagogiques numériques pour que les professionnels puissent s’approprier les bonnes pratiques en période de pandémie mais aussi en dehors de ces périodes. Ces outils pédagogiques simples, ergonomiques et attractifs devront être créés en s’appuyant sur les guides de la Haute autorité de santé (HAS) ;
  10. En cas de crise sanitaire (coronavirus, canicule, plans blanc, bleu, Orsan…), demander à l’Assurance Maladie d’organiser l’accès par un numéro unique et proposer un annuaire, voire une plateforme d’accès « de façade » territorialisée, pour l’accès à la téléconsultation et à la télé-expertise pour tous les assurés sociaux et renvoyant vers l’offre de proximité et 10bis Faire passer la télésurveillance rapidement dans le droit commun.

Dans son rapport « charges et produits » pour 2021, la Cnam rappelle que le nombre de téléconsultations est passé « de quelques milliers par semaine avant le début du confinement en mars pour atteindre 1 million au plus fort de la crise, en avril, et revenir vers un niveau moyen de 650 000 à la fin mai ».

Autres actualités

  • COVID

COVID-19 | Que sait-on du nouveau variant Omicron ?

Détecté le 23 novembre, un nouveau variant inquiétant appelé  "Omicron" est appa

  • Nationale

PLFSS 2022 | Adopté par l'Assemblée Nationale

Rejetée dans un premier temps par le Sénat pour cause de nombreux désaccords, la nouvelle

  • Nationale

Aborder la sexualité et la santé sexuelle avec les personnes migrantes

La Société Française de Lutte contre le Sida (SFLS) a créé un document pour aider les professionn

Info COVID-19

Actus, infos, annonces officielles…

Toute l'information pour les équipes